27/03/2008

anne desobry

salondart_logo_blog

présente
un ordre instable

  desobry

  anne desobry
dessins & estampes

du 14 janvier au 1er mars 2008
vernissage le lundi 14 janvier à 19 heures
présentation de «demeure de mélancolie», de bernadette engel-roux,
illustrations de anne desobry, éditions la pierre d’alun
 
Vous m’imposez un langage. Me l’enseignez. Je me soumets à ces signes, ils me servent à vous dire. J’y transcris vos passages, vos figures, vos feintes. Mon défaut s’y inscrit. Je recompose un ordre où d’autres liraient le monde. Et se reconnaîtraient. Moi défiguré.
Un ordre instable. Je cherche le point parfait où s’équilibreraient la présence et l’absence, la plénitude et le manque, mon désir et ma peur, la clarté et la nuit. L’aube est effrayante. J’y suspends ma dépouille.
Un peu d’encre sur ma page. Une empreinte, susceptible de multiplications et de métamorphoses. D’effacements, et de mutilations. C’est ainsi que tout commence. S’achève dans le même temps. Dans le temps bouleversé. J’écris ma pauvreté.
On croit un commencement à tout. Premier signe sur ma page. Puis d’autres, en mots conjoints et rythmes nécessaires. Sans doute étais-je disposé à vous reconnaître, vous recevoir, vous obéir. Je me disposais, à mon insu, à votre impératif. Le poète est une disposition à.
 
Bernadette Engel-Roux
extrait de «Demeure de mélancolie»

Les commentaires sont fermés.