25/12/2016

sylvain bureau

Bureau-aff-jan17-800.jpg

Les thèmes que j’aborde sont existentiels : principalement le rapport qu’entretient l’humanité face à la nature, comment la technologie nous offre des dons puissants et prend en échange la mémoire de ce que nous sommes vraiment. Ce sont les thèmes qui me viennent spontanément, mais je me prend pas mal la tête pour trouver un moyen de parler de ces sujets de manière détournée et originale. Dans mon travail de bande dessinée et de sérigraphie, je construis mes images autour de la saturation d’informations et l’éclatement du sens de la lecture. Je place mon personnage dans des situations où les idées, les mots et les images gravitent autour de lui et le perdent. J’aime travailler sur le monologue intérieur du personnage, sa conscience, le mental qui le juge, commente, parle et pense à sa place. Chaque planche est un univers qui doit raconter sa propre histoire. Le sens de lecture n’est pas défini : il peut circuler entre les mots et les images qui naissent et se répondent. Je m’efforce de contourner le sens premier que je veux donner à mon image, de suggérer des idées et des sensations plutôt que de les dire clairement. Dans mon travail de gravure, l’intention est la même, mais au lieu de travailler sur l’explosion du sens de lecture, je synthétise l’idée au maximum. J’utilise peu ou pas de mots, en général une phrase courte. L’intention est d’avoir une image plus directe mais proposant plusieurs niveaux de lecture.

Sylvain Bureau

10/12/2016

Jean Marchetti, on en parle...

Jean_Marchetti_entre_lignes_Verlinden.jpg

Merci à Michel Verlinden

06/12/2016

erró, on en parle...

purple_logo_200.gif

 
Merci!