23/12/2017

¡¡¡chapeau!!!

Seguí-aff-jan-18-z.jpg


Dans mon enfance, tout le monde portait le chapeau. Quand j’accompagnais mon père et mes oncles au football, dans des réceptions, à la chasse, tous avaient de très beaux chapeaux, surtout mon père qui était un véritable amateur... de chapeaux allemands, italiens bien sûr et panaméens. D’ailleurs, le fameux Panama, chapeau tressé en paille – de la meilleure qualité – n’a jamais été fabriqué à Panama mais à Cuenca, une petite ville de l’Équateur. On l’appelle ainsi car il était alors acheté par les ouvriers du canal. On peut le garder plié dans une boîte à cigare. J’en ai moi-même acheté sans forme, je les garde ainsi, enveloppés, même si cela ne sert à rien... Ceux que je préfère, ce sont les Borsalino... les italiens, tout de même, pour le chapeau et la cravate, quelle élégance ! Les meilleurs sont à Milan. Je conserve encore ceux de mon père, d’une belle légèreté, d’une finesse... mais je ne peux pas les porter, il avait la tête un tout petit peu plus petite que moi ! Parfois, je porte le chapeau, avec mauvaise conscience. Le chapeau, c’est pour les vieux n’est-ce-pas ? Et je n’ai pas encore l’âge qui m’autorise à porter le chapeau avec une totale aisance ! Non ?

Antonio Seguí

 

¡¡¡chapeau!!!
antonio seguí
œuvres récentes
du 8 janvier au 10 mars 2018 vernissage le lundi 8 janvier 2018 de 18 à 20 h 30
salon ouvert du mardi au vendredi de 14 h à 18 h 30 le samedi de 9 h 30 à 12 h et de 14 h à 18 h

à voir : exposition seguí à la fondation folon du 14 octobre 2017 au 4 février 2018

 

Les commentaires sont fermés.