03/06/2013

Reine de la gomme gravée, Roger Pierre Turine, La Libre, 31 mai 2013

kikie_portrait.jpg

Quel cirque!

Quel cirque!, Muriel de Crayencour, L'Écho samedi 1er juin 2013

mortiaux_echo.jpg

mortiaux... on en parle!

La farce grimaçante, Guy Gilsoul, Le Vif, samedi 25 mai 2013

http://www.levif.be/info/actualite/belgique/la-farce-grimacante/article-4000312009216.htm

mortiaux_gilsoul.jpg

 

 

 

16/01/2013

Anne Desobry dans Le Soir

Ancienne étudiante de Camille De Taeye, Anne Desobry a fait des débuts discrets. On se souvient de figures isolées, sobres, pétries dans la matière. De têtes, parfois à toute petite échelle, exhalant solitude et vulnérabilité. Portée par le désir de peindre la matérialité du corps comme il est, de la ciseler dans le silence, sa peinture dégage une énergie brute et dérangeante. La figuration ramassée des corps et des visages, la concentration de couleurs charnelles et l'économie des moyens apparaissent comme la condition d'une expressivité maximum. Et la franchise du traitement les donne à lire à livre ouvert, en de puissants raccourcis. 

Mais l'oeuvre a bien évolué, plus lisse, plus ouverte, plus complexe. Le champ de la peinture s'est peuplé de formes réelles et d'autres, plus énigmatiques. Rêves et cauchemars construisent le jour chez Desobry dans la neutralité sourde du décor mise en tension par la matérialité de figures tendues, de chair et de sang. Elles s'inversent, se répliquent, figées dans leur mouvement, tissant avec le paysage de campagne vaguement industrialisée, un rapport métaphysique ou onirique. Quelquefois, de petits paysages de forêts aux troncs nus suffisent à planter le décor de cette solitude. Les ciels sont roses et gris, les prés brumeux, les frondaisons, sombres, couleurs sourdes parfois rompues d'un blanc qui gagne la toile et se peuple de songes. L'atmosphère est inquiétante. Un personnage d'homme surgit dans un champ tourmenté sous un ciel menaçant. Ailleurs des étendues liquides de lumière débordent l'ordonnance du tableau. Deux espaces "in" et "off" coexistent de sorte que la scène globale devient la caisse de résonance d'une recherche erratique du sens. 

DANIÈLE GILLEMON
 
 
Le Soir, édition du 16/01/2013 (Lien vers l'article)

23/11/2012

Le salon d'art... TIPS FOR THE WEEK

Agenda / Tips for the week

Publié dans - portrait, - presse | Lien permanent |  Facebook | | Pin it! |

02/03/2012

Culture Club chronique 27_2_2012


podcast

01/03/2012

Le clin d'oeil de Virginie Cordier

Culture_Club_Chronique_27_2_2012.mp3

Le clin d'oeil de Virginie Cordier
culture club 27/2/2012